La baisse de l’euro entre la campagne des Bordeaux primeurs 2009 et celle des Bordeaux primeurs 2010 a été intégralement répercutée sur les prix de vente de nos primeurs. Ainsi, malgré des prix en euros souvent en hausse, nos clients ont pu bénéficier de prix en francs suisses inférieurs à ceux des prix des vins de la campagne primeurs 2009.

 Comme chaque année, afin d’éliminer tout risque de change, nous avons effectué des achats de devises à terme et à taux de change fixes. Cette politique prudente a été bénéfique pour nos clients, car elle nous avait permis de ne pas répercuter de hausses de prix sur les primeurs, lorsque l’euro atteignait des sommets.

 N’hésitez pas à comparer nos prix !