Nous apprenons que le célèbre critique américain, auteur depuis 1978 du Wine Advocate, a décidé de démissionner de son poste d’éditeur en chef, tout en faisant entrer dans son capital trois investisseurs asiatiques. Un nouveau bureau va être ouvert à Singapour et sera dirigé par Lisa Perrotti-Brown, MW qui collabore déjà au Wine Advocate.

Robert Parker, âgé de 65 ans, continuera à couvrir les régions de Bordeaux, de la Vallée du Rhône, de la Californie, ainsi que les vins de moins de $25. Il reste président-directeur général de la publication, président du conseil d’administration  et propriétaire de la marque Wine Advocate.  

Les nouveaux investisseurs veulent développer une version PDF du magazine, ainsi qu’élargir la couverture de magazine vers d’autres régions vinicoles, en Asie entre autres, mais aussi organiser des conférences liées à la thématique du vin.  Un autre grand changement serait la mise en place de publicités sur le site internet du Wine Advocate uniquement, mais pas dans la revue écrite.  Robert Parker précise que les annonceurs liés au monde du vin ne seraient pas acceptés, et ce, afin de pouvoir garantir l’indépendance du Wine Advocate.