C’est l’été ! L’Europe a chaud et transpire avec des températures supérieures à 30 degrés. Au point de vue culinaire, on a plutôt envie de plats légers ces jours. Tout d’abord, on commence la journée avec des fruits frais, profitant d'une salade colorée à midi et le soir on s’offre un beau morceau de poisson.

St-Pierre

La recette.

Nous nous décidons pour un poisson St-Pierre (San Pietro) avec des tomates cherry, des oignons et des herbes fraîches. La préparation est toute simple. Le poisson doit être prêt à cuire. Découper les tomates cherry en deux, couper les oignons en croissants et laver les herbes.

Cherrytomate

Mettre le poisson dans la poêle à frire avec un petit peu d’huile d’olive et quelques herbes de Provence. Faire cuire le poisson de chaque côté durant 5 minutes, assaisonner avec un peu de gros sel, puis mouiller avec petit peu de vin blanc et enfin ajouter un peu de citron. Ensuite, réduire la chaleur au minimum, et laisser le poisson avec le couvercle sur la poêle.

Pendant que le poisson continue sa cuisson, faire cuire les oignons dans un peu d’huile d’olive et mettre les tomates cherry sur les oignons. Assaisonner avec une pincée de sel. Après environ 5 minutes, les légumes et le poisson sont prêt à être servis.

Cherry

Présentation et service.

Découper les St-Pierre en filets et mettre les filets sur une assiette. Répartir les tomates et les oignons autour du poisson et servir avec les herbes fraîches et une tranche de citron.

Service poisson

Accord met/vin.

Il se pose encore la question de savoir quel est le bon vin à servir avec ce plat. Inspiré par les températures ambiantes, la réponse spontanée est un Sancerre blanc.

Dans l’assortiment des vins Gazzar, nous avons deux Sancerre du Domaine Thierry Merlin-Cherrier. Le Sancerre « normal » est un vin frais et fruité avec une acidité croquante qui est idéal en apéritif, mais aussi superbe pour un accord avec des mets classiques de poissons d’eau douce avec un assaisonnement pas trop relevé.

Notre poisson à touche méditerranéenne a par essence déjà une touche iodée, en plus d’un assaisonnement plutôt relevé et aromatique du fait des oignons et des herbes. Ainsi, nous choisissons plutôt un vin blanc de garde déjà à maturité, à savoir le Sancerre « Chêne Marchand » 2008 du Domaine Merlin-Cherrier.

Sancerre

Le millésime 2008 ? Un vin blanc âgé de 8 ans ? Cela pourrait surprendre plus d’un lecteur…Pourtant les meilleurs vins de Sancerre disposent d’une excellente capacité de garde avec une complexité augmentant avec la maturité, et font donc de beaux compagnons de table (nous avons d’ailleurs dans notre assortiment le Chêne Marchand 2013 dont on pourra sans autre oublier à la cave l’une ou l’autre bouteille durant au moins 5 ans…).

Le lieu-dit « Chêne Marchand » est situé sur le côté ouest du plateau de Sancerre, sur la commune de Bué et appartient aux meilleurs terroirs de l’appellation Sancerre. S’il existait une classification officielle, il est certain que « Chêne Marchand » serait élevé au statut de Grand Cru. Il existe à peine un meilleur exemple ; le terroir des « Caillottes » est situé encore plus à l’ouest que celui de « Terre Blanche » et possède une abondance de gros cailloux, et donc moins d’argile et de marne.

Notes de dégustation.

Le Sancerre « Chêne Marchand » 2008 offre une robe jaune pâle et un éclat encore très jeune. Le nez est très doux, exceptionnellement frais et minéral, avec des arômes de panier d’agrumes, mais aussi de fleurs blanches, d’herbes et de litchis, ainsi qu’un soupçon de thé vert. Le parfum est fascinant avec une très belle complexité. En bouche, l’attaque est juteuse, avec à nouveau beaucoup d’agrumes, aucune trace de vieillissement (nous parlons d’un vin blanc vieux de 7 ans !). Au contraire, il y a de la fraîcheur, avec une acidité vivace et un fruit croquant, complexe et pourtant accessible avec une très longue finale en harmonie parfaite avec le St-Pierre. A déguster entre maintenant et 2020. 

J’aimerais découvrir les vins de Sancerre de Thierry Merlin-Cherrier !