Plus de 20 ans d’expérience à votre service

Panier
item - Fr. 0.00
x

Votre panier est vide.

Sous total: Fr. 0.00

Pavillon-de-Leoville-Poyferre

Plus de vues

Pavillon de Léoville-Poyferré - 2016

St-Julien

Disponibilité : En stock

Réf.: 8158

Fr. 36.08 (Fr. 33.50 hors TVA)
x6
Cotation
(second vin du Ch. Léoville-Poyferré) Suckling : 93/100
Cépage(s)
65% Cabernet Sauvignon, 25% Merlot, 8% Petit Verdot, 2% Cabernet Franc
Teneur en alcool
13.5°
Origine
France - Bordeaux
Type
Vin rouge
Producteur
Château Léoville Poyferré
Apogée
2020-2031
Conditionnement
Carton de 6 unités
Format
75 cl

Détails

Petite vidéo avec Didier Cuvelier présentant le Château Léoville-Poyferré, filmée durant la dégustation de Bordeaux primeurs organisée par les Vins Gazzar au Lausanne-Palace.

Le Château Léoville-Poyferré doit son origine à un bourgeois anobli du XVIIème siècle, Maître Jean de Moytié, qui devient propriétaire d’un vignoble planté sur une colline formée de graves. Visionnaire, il comprend que son terroir produit des vins hors du commun et fait du cru Mont-Moytié un cru réputé pour l’époque. En 1740, son successeur, Alexandre de Gascq-Léoville souhaite faire de son domaine un petit empire : il rachète donc des terres, faisant de ce qui est encore la totalité du Château Léoville, le plus vaste domaine viticole du Médoc avec ses 120 hectares !

En 1776, le descendant hérite de la totalité, bien que produisant 4 vins différents. En 1826, Hugh Barton acquiert deux domaines sur les quatre, faisant naître le Château Léoville Barton. En 1840, c’est au Château Léoville Las-Cases d’être créé, étant racheté par Adolphe de Lacase et, dans la foulée, le Château Léoville Poyferré, ce dernier appartenant à Jeanne, marié à Jean-Marie Poyferré. Le nom signifie, à l’époque, « point ferré », soit l’endroit de la route où les chevaux devaient être ferrés ! Le domaine obtient le titre de Second Cru classé au classement de Saint-Julien de 1855. Les ennuis commencent alors, avec les grappes contaminées d’abord par l’oïdium, puis par le phylloxéra, ce qui l’obligera à vendre à la maison de négoce Lalande, beau-père d’Edouard Lawton. Ce dernier gère le domaine de 1888 jusqu’en 1920, date à laquelle la famille Cuvelier, grande maison de commerce en vins basée dans le Nord, devient propriétaire (mais les armoiries de la maison Lawton : un demi-loup hurlant seront conservées). Ce sont deux frères qui dirigeront les affaires : l’un, Paul Cuvelier, à Haubourdin, l’autre, Max, à Bordeaux. Les enfants de Max, surtout Didier, dirigent les différentes acquisitions, dont le Château Léoville-Poyferré.

Les installations entièrement refaites, le vignoble restructuré et optimisé sur ses 80 hectares, une équipe prête à travailler selon des techniques antiques et respectueuses de l’environnement, un cuvier entièrement neuf, le Château Léoville-Poyferré peut enfin exiger de lui-même le meilleur. Etant situé sur un terroir de l’appellation Saint-Julien parmi les plus recherchés et au milieu des plus grands Crus classés, le sol est composé de gravier, de galets et de sable, déposés durant le quaternaire par la Garonne. Le terroir est difficile, forçant la plante à creuser toujours plus bas pour y trouver ses éléments nutritifs, mais le drainage est naturellement efficace. Les vendanges sont faites à la main et l’élevage a lieu durant 18 à 20 mois dans des barriques de bois neuf, apportant un goût légèrement boisé aux tannins. Michel Rolland est toujours présent au moment de la vinification parcellaire. Quatre cépages se partagent ce splendide terroir : Cabernet Sauvignon en majorité, Merlot ensuite, Cabernet Franc et petit Verdot en petites quantités enfin.

Le vin est rouge sombre d’aspect, presque noir. Au nez, il est complexe, les fruits noirs (cerise noire et cassis) et la réglisse dominant, mais la violette et le bois de cèdre apparaissant en toute discrétion. La bouche est vive au début, puis moelleuse, veloutée et ample. Les tannins ont un côté séveux, le tout laissant une impression crémeuse, mais en restant frais. Déjà très agréable dans sa jeunesse, il prend des épaules avec le temps et les années lui confèrent toute l’élégance de son rang.

Cotation
(second vin du Ch. Léoville-Poyferré) Suckling : 93/100
Cépage(s)
65% Cabernet Sauvignon, 25% Merlot, 8% Petit Verdot, 2% Cabernet Franc
Teneur en alcool
13.5°
Origine
France - Bordeaux
Type
Vin rouge
Producteur
Château Léoville Poyferré
Apogée
2020-2031
Conditionnement
Carton de 6 unités
Format
75 cl

Commentaires des clients

Review by Claude
Notation
80%
Pavillon de L-P 2015 : Jolie robe soutenue. Nez très fin, fruité et minéral. Bouche fine et satinée, très bien équilibrée. Beaucoup d'élégance et avec une certaine concentration. Finale fruitée et poudrée. Très beau vin, très St-Julien. A boire dans les 10 ans. 93/100
Review by René
Notation
80%
Review by Jürg
Notation
60%
Er muss sich zum jetzigen Zeitpunkt noch weiterentwickeln, was sicherlich noch kommt und dann heben wir die Sterne.
Review by Gerald
Notation
100%
Fantastischer Wein.
Review by Julien
Notation
100%
2ème vin qui n'a rien à envier aux principaux St-Julien. sublime!
Review by Jerome
Notation
100%
Excellent !!
Review by Jerome
Notation
100%
Juste fabuleux !!

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Pavillon de Léoville-Poyferré - 2016

Quelle note donneriez-vous à ce produit ? *

  1 étoile 2 étoiles 3 étoiles 4 étoiles 5 étoiles
Notation