Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande est peut-être plus connue pour ses nombreux moutons que pour ses vins…mais c’est en train de changer ! La culture de la vigne est relativement récente, puisqu’elle date de 1819, mais c’est seulement dès le milieu du XXème siècle que celle-ci se développe vraiment.

Deux îles, celle du nord et celle du sud, forment la Nouvelle-Zélande. On trouve des vignobles sur les deux îles, à hauteur de 67% au nord et 37% au sud et sur une surface totale de 8200ha. La Nouvelle-Zélande peut se diviser en 10 régions, chacune apportant ses propres spécificités, ce qui renforce la diversité des vins qui y sont produits. L’origine des vignobles en Nouvelle-Zélande remonte au XIXème siècle, date à laquelle un évêque français ayant créé une petite communauté, se consacra à la culture de quelques ceps de vigne. La production ne fut pas énorme durant plus d’un siècle, pour connaître un fantastique essor depuis 25 ans environ. Les progrès furent surtout qualitatifs et certains vins néo-zélandais arrivent aujourd’hui à égaler les plus grands. On peut citer entre autre, le Sauvignon Blanc de la région de Marlborough, ainsi que les assemblages de style bordelais de la région de Hawke’s Bay. Aucune sorte de dénomination n’a encore été créée (du style AOC), mais chaque producteur mentionne sur ses étiquettes le cépage et la région de production. Bien que ne représentant guère plus qu’un pourcent du vignoble mondial, on peut affirmer que les vins kiwis comptent désormais parmi les vins à déguster sans modération !

Les climats et les sols étant fort divers entre les deux îles et les différentes régions, il y a pourtant une constante : la présence maritime dans l’environnement du vignoble néo-zélandais. En effet, la vigne ne se trouve jamais plus éloignée de l’océan que 100km.  Par contre, le long des côtes, le paysage n’est jamais le même : allant de denses forêts à de hautes montagnes, puis en sols plus désertiques, la variété des vins représente la variété des paysages.

Les cépages présents sont bien entendu le Chardonnay, occupant plus de 25% de l’encépagement sur les deux îles. Ensuite vient le Sauvignon Blanc dans la région de Marlborough, dans le nord de l’île du sud. La désormais célèbre Winery Cloudy Bay (qui fit sensation en gagnant en 1985 à Londres un concours de vins et qui appartient aujourd’hui au groupe LVMH) en est un exemple. Les premières vignes de Sauvignon Blanc furent plantées en 1973 et c’est maintenant la plus grande et la plus connue des régions viticoles de Nouvelle-Zélande. La qualité des vins de cette région est mondialement reconnue : une explosion de fruits exotiques, de zestes d’agrumes (pamplemousse), de buis et des notes d’herbes fraîches. Un vin élégant, frais, sérieux et d’un parfait équilibre. On peut également trouver dans cette région du Riesling et un peu de Pinot Noir.

 La région d’Auckland est également riche en excellentes wineries : Henderson, Kumeu et Huapai. Les cépages représentés y sont le Cabernet Sauvignon, le Merlot et le Chardonnay, ainsi que quelques ceps de Sauvignon Blanc et de Pinot Gris.

 Enfin Hawkes Bay est la seconde région viticole du pays en superficie et bénéficie du plus grand ensoleillement des deux îles. Située sur l’île du nord, le Chardonnay y est roi, sa puissance et sa richesse sont parfaitement exploitées, apportant du gras et du crémeux à ses vins. Les cépages Cabernet et surtout Merlot y sont aussi représentés. Mais Hawke's Bay est surtout réputé pour les assemblages bordelais qui y sont réalisés afin de créer de grands vins rouges. Les arômes de cassis, de poivron, de cèdre et de tabac explosent en bouche. Sec, droit, d'une acidité harmonieuse et fraiche, ses tanins sont de force moyenne.

La fraîcheur, l’équilibre et l’élégance caractérisent les vins de Nouvelle-Zélande. Ils sont d’excellents accompagnements lors de soirées estivales, que ce soit avec une salade légère agrémentée d’agrumes ou avec un saumon grillé ou encore en dégustant un poulet et des légumes rôtis.

4 produit(s)

4 produit(s)