Plus de 20 ans d’expérience à votre service

Panier
item - Fr. 0.00
x

Votre panier est vide.

Sous total: Fr. 0.00

Nos Bordeaux primeurs 2021

Bordeaux Primeurs 2021. 2021 : le millésime de la finesse et de l'élégance

Produits 1 à 10 sur 171

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10

Produits 1 à 10 sur 171

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10

Bordeaux primeurs 2021 : le millésime de la finesse et de l'élégance...

Lourd héritage

Certains millésimes n’ont pas la tâche facile, à l’image du 2021 qui hérite du défi de succéder à l’historique trilogie de 2018-2019-2020, avec une météo pour le moins capricieuse !

Débourrement précoce

Après un hiver pluvieux alternant des températures douces et froides, le mois d’avril débute de manière clémente, ce qui favorise le débourrement. Premier bémol puisque les nuits des 7 et des 8 avril sont marquées par deux gels successifs qui affectent toute la région bordelaise.

bordeaux primeurs 2021

Ralentissement de la croissance

Rebelote début mai où l’on observe de nouvelles gelées locales. Les premières avaient entraîné des pertes de degrés variables tandis que le climat froid et maussade de mai freine la croissance de la vigne.

Floraison favorable

Début juin, des conditions météo plus estivales permettent le déroulement de la floraison. Néanmoins, des orages frappent la Gironde dès la 2ème quinzaine de juin avec des précipitations abondantes sur certains secteurs ainsi que de la grêle, qui cause des dégâts par endroits.

Petite récolte

Globalement maussade et gris, le mois de juillet intensifie les attaques de mildiou initiées en juin. Ajoutons-y les épisodes de gel et de grêle et l’on comprendra aisément que la récolte est faible quantitativement.

Au vu de la faible récolte, de surcroit dans un contexte où le coût des matières premières telles que le verre ou les caisses en bois s’envole, il ne faudra pas compter avec une baisse des prix.

Arrière-saison providentielle

La véraison se déroule à la mi-août tandis que la vigne continue de pousser. La fin de l’été est propice à la maturation avec un temps enfin sec et ensoleillé et un contraste important de température jour/nuit. Les vendanges de raisins rouges se généralisent fin septembre, soit nettement plus tard que les années précédentes, avec des teneurs en sucre plus basses, donc moins d’alcool. En voici une bonne nouvelle ! La maturation des Cabernets bénéficie du temps ensoleillé d’octobre et leur récolte se déroule dans des conditions favorables.

Et pourtant… 2021 est un très beau millésime !

Après tous ces chiffres et ces faits, je me permets de reprendre le texte de Jacques Ginaudeau, du Château Lafleur à Pomerol :

« Peut-on résumer une année viticole sans tomber dans l’excès ?

Les analyses et tentatives de comparaison entre millésimes, à parti de chiffres et de statistiques se révèlent le plus souvent simplistes et trompeuses ! Ramener l’appréciation d’un grand vin aux dates de vendanges, aux proportions d’assemblage, au pH, au degré ou aux indices de tannin est forcément réducteur.

C’est la dégustation qui peut permettre d’entrevoir et d’apprécier la complexité et la singularité d’un millésime. Un cru est caractérisé par un ensemble d’éléments indépendants qui en font son histoire et ses originalités : Sol, patrimoine génétique, climat et enfin les femmes et les hommes qui au quotidien travaillent les vignes et signent le vin. »

Le texte de Jacques Ginaudeau rappelle, entre autres, un élément essentiel : il ne faut pas goûter un millésime, il faut goûter le vin ! Et il y’en a de très bons en 2021.

Année classique

Avec des taux d’alcool à la baisse, et de bonnes acidités, Bordeaux 2021, sauvé par l’arrière-saison, revient aux sources qui ont forgé la gloire et le succès des Bordeaux ! Il serait faux de claironner qu’il s’agit d’un grand millésime, mais l’on peut sans hésitations parler d’un millésime authentique, classique, de bonne qualité, à l’image des vins issus dans les années nonante.

Bonne garde

Avec des extractions douces et des élevages où l’apport en bois neuf est significativement à la baisse, dans de nombreux cas, les vins seront déjà bien accessibles dans leur jeunesse. Néanmoins, et c’est une clé essentielle, les bons taux d’acidité permettront une garde pouvant aller jusqu’à 30 ans et plus pour certains vins et entre 15 et 20 ans d’un point de vue global.

Très bons vins blancs

La thématique de l’acidité mène bien entendu aux vins blancs, qu’ils soient secs ou liquoreux. En effet, ceux-ci affichent de beaux équilibres entre alcool et structure, soit des vins frais, tendus et désaltérants pour les secs. Les vins de Sauternes peuvent se targuer d’une grande capacité de garde et d’un excellent niveau, mais avec des quantités très limitées.

Un millésime qui tombe à pic

Au cours des dernières années, les marchés n’ont cessé de réclamer des vins moins massifs, donc plus élancés, moins chargés en alcool, avec une évidente demande de fraîcheur et d’équilibre. Eh bien 2021, c’est tout cela… même la nature est à l’écoute des marchés ! Une histoire de bons sens, indéniablement !

Yves Beck, Auteur-Dégustateur

Achat de vins de Bordeaux primeurs 2021 en souscription

Qu′est-ce que c′est ?

Chaque année, vers le début d′avril, les diverses propriétés de Bordeaux procèdent aux dégustations primeurs du dernier millésime vendangé l′automne d′avant. Ces vins, encore en cours d′élevage, sont présentés à la presse spécialisée, ainsi qu′aux professionnels. Ainsi, chaque année, nous allons déguster, une semaine durant, tous les vins de Bordeaux qui seront vendus en primeurs.

Puis, entre mai et juillet, les divers Châteaux de Bordeaux publient leurs prix de vente pour ces vins qui viennent d′être dégustés. A nous, professionnels, de décider de prendre position sur tel ou tel vin, suivant le résultat de notre dégustation et, bien sûr, le prix proposé. Une fois que nous avons fait notre sélection, nous proposons, toujours au meilleur prix, ces vins en souscription à notre clientèle. La liste des Bordeaux primeurs en souscription est en général publiée vers fin juin, début juillet.

Les vins en Bordeaux primeurs ainsi souscrits sont payables à 30 jours et seront livrés, franco domicile dès 36 bouteilles, au printemps deux ans plus tard dès la mise en bouteilles par les divers Châteaux.

Les avantages de la vente primeur sont multiples, tant pour le Château que pour le client. Le Château peut ainsi obtenir de la trésorerie au moment où il en a le plus besoin. Le client s′assure d′obtenir des vins qu′il ne pourra peut-être plus obtenir plus tard. De même, lors d′un achat de vin de Bordeaux primeurs, le client pourra commander des formats de bouteilles (demies, magnums) qu′il ne pourra plus commander après la mise. Bien entendu, en cas de hausse de prix, c′est le client avisé qui en bénéficiera...